Societé

Togo : licenciement abusif de 170 travailleurs de SOFANAT, l’Ong SADD appelle à un bloc d’action contre cette ‘dérive totalitaire’ de l’employeur

SOFANAT

A la surprise générale, la direction de la Société de Fabrication de Nattes (SOFANAT) installée dans la Zone franche, vient de licencier 170 travailleurs. Ces derniers qui entretenaient l’espoir de regagner leurs postes de travail à la faveur d’un dénouement consensuel et paisible, dans le cadre d’un différend qui oppose les deux parties depuis le 2 avril dernier, se retrouvent ainsi sur le carreau.

Et pourtant…Leurs revendications étaient légitimes : s’être insurgés contre une rallonge des heures de travail, décidée unilatéralement par la direction sans discussion préalable avec les délégués de personnel.

Ceci, en violation flagrante des mesures édictées par le gouvernement. Lequel s’inscrit plutôt dans la réduction du volume d’heures, dans l’esprit de son Plan de riposte au Covid-19.        

Ainsi, refusant toute discussion depuis le déclenchement du bras de fer avec ceux qu’il estime avoir abandonné leurs postes, le Directeur Général de ladite société défie l’autorité de l’Etat en lançant le 13 mai dernier, un nouveau recrutement en remplacement de ces derniers.

Un fait qui contraste largement avec la vison du Chef de l’Etat, celle de sauvegarder les emplois à tout prix, en cette période de crise sanitaire. Tel que préconisé par les directives de l’Organisation international du Travail (OIT).

Face à cette situation qui interpelle à plus d’un titre les acteurs du monde de travail, l’Ong Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) a, lors d’une conférence de presse le 21 mai 2020 à Lomé, exprimé son indignation vis-à-vis de ce qu’elle qualifie de ‘dérive totalitaire’.  

Dans une déclaration liminaire, son coordonateur général Yves Komlan Dossou (photo au milieu), a invité tous les Togolais épris de paix et de justice à ‘faire un suivi de proximité de ce dossier et de s’engager dans une action commune pour relever le défi que soulève la désinvolture de cet employeur qui se croit en territoire conquis’.

SADD lance ainsi un appel ‘solennel et patriotique’ à l’administration du travail, aux honorables députés et à tout le gouvernement de bien vouloir opposer un ‘non catégorique’ à cette attitude du Directeur Général de SOFANAT qui de surcroît, ‘défie l’autorité du Chef de l’Etat’.

A noter que cette démarche de l’Ong SADD qui s’inscrit dans la promotion des Droits Economiques Sociaux et Culturels, est soutenue par WSM (We Social Movements) et la  DGD (Direction Générale au Développement) de la Belgique.

Related posts
Societé

Togo : découvrez la liste des paroisses qui vont rouvrir

Societé

Togo : reprise des examens du permis de conduire début juillet

Societé

'Il est plus qu’urgent de mettre fin au mariage des enfants au Togo', Ong Plan International

Societé

Lomé : le Col. Djibril lance un avertissement sévère aux 'fêtards' du carrefour Limousine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *