Emploi

Covid-19 : l’Ong SADD s’engage pour sécuriser les emplois au Togo

sadd

En plus de la perte tragique de vies humaines, la pandémie du Covid-19 risque d’avoir des conséquences préjudiciables pour les travailleurs notamment du secteur privé. Au Togo, l’Ong Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) et ses partenaires sociaux intensifient des actions en vue de soutenir les mesures prises par le gouvernement togolais pour soutenir les entreprises, préserver les emplois et accompagner les travailleurs. Une démarche en parfaite symbiose avec les recommandations de l’OIT notamment sur le Dialogue social, la protection et la sécurité de l’emploi.

C’est ainsi que les 25 et 26 avril derniers à Lomé, une quinzaine de Délégués du personnel dont trois femmes et onze jeunes issus des entreprises de la Zone franche ( SOFANAT, MIBEM, POLYPACK, SOFINA, AMINA, SIVOP-TOGO, GIT et DODO-COSMETIQUES), ont vu leurs capacités renforcées.

A en croire Yves Komlan Dossou, coordonnateur général de SADD, l’ambition est d’assurer la protection sociale et la sécurité de l’emploi des travailleurs face à la pandémie du Covid-19.

Selon ce dernier, le monde du travail est également durement impacté par cette crise sans précédent.

Ce dernier fait savoir que selon le dernier rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) publié le 7 avril 2020, 81% de la population active mondiale est actuellement affectée par la fermeture totale ou partielle des lieux de travail due à la pandémie du Covid-19.

“Ces chiffres illustrent, si besoin en était, la gravité de la situation pour les acteurs du monde du travail, particulièrement dans les pays en développement comme le Togo”, soutient M Dossou.

Face à l’urgence, le Directeur Général du Bureau international du Travail (BIT) Guy Ryder, trouve judicieux “d’agir vite, ensemble et avec détermination”, afin de prendre “des bonnes mesures d’urgence qui peuvent faire la différence entre survie et effondrement”.

“Il convient de poursuivre les efforts pour protéger les travailleurs et soutenir les entreprises, en particulier dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire”, a récemment déclaré ce dernier aux ministres du Travail du G20.

A noter que l’organisation de cet séminaire atelier a été rendue possible grâce à la collaboration de la cellule Togo du Conseil du Travail et du Dialogue social de l’UEMOA et la Direction Générale du Travail.

Ceci, avec l’appui financier de WSM (We Social Movements) et de la DGD (Direction Générale au Développement) de la Belgique.


Related posts
Emploi

Togo : opportunités de partenariat avec la GIZ, manifestez-vous !

Emploi

L’ANVT et l’Université de Lomé s’allient pour une meilleure promotion du volontariat

Emploi

Le PAEIJ-SP enrôle 4 nouvelles microfinances via Orabank

Emploi

Togo : malgré le Covid-19, 2/3 des entreprises gardent la totalité de leurs employés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *